Incrivez-vous pour venir dialoguer avec nous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 L'observation des Glaires Cervicales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ulie
Admin
Admin


Messages : 543
Date d'inscription : 06/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal, Québec, Canada

MessageSujet: Re: L'observation des Glaires Cervicales   Dim 23 Aoû 2009, 12:06 am

Les pertes blanches et les glaires cervicales


Quand les femmes parlent de leurs sécrétions intimes, elles parlent souvent de pertes blanches.

Ces pertes blanches que l'on appelle "leucorrhées" dans le jargon médical sont souvent confondues avec la glaire cervicale. Or la glaire cervicale n'est qu'une partie de ces pertes blanches.

Les pertes blanches sont en effet composées de différentes secrétions selon votre santé, le moment du cycle...les pertes blanches peuvent contenir de la glaire cervicale, les sécrétions vaginales...

Elles peuvent avoir différents aspects, ressembler à du blanc d'oeuf cru, de la mousse, être plus épaisses selon les éléments qui les composent.

La glaire cervicale est un liquide visqueux, sans vraiment de couleur. C'est un liquide secrété par les cellules du col de l'utérus sous l'action des oestrogènes. La glaire cervicale prend différents aspects selon le moment du cycle.

Son rôle est de faciliter aux spermatozoïdes le passage du col de l'utérus et de l'utérus, de faciliter leur mobilité en leur fournissant des réserves énergétiques pour survivre dans les organes génitaux féminins le temps de parvenir à l'ovule. Enfin, la glaire modèle la tête des spermatozoïdes en vue de la fécondation de l'ovule. Avoir une glaire de bonne qualité est donc un élément non négligeable lorsqu'on désire un enfant.

Lorsque Bébé tarde à pointer le bout de son nez, le gynécologue peut décider de pratiquer quelques examens supplémentaires comme l'examen de la glaire cervicale, s'il ne trouve pas à priori de cause pour une glaire de mauvaise qualité (certains médicaments, des actions récentes sur le col de l'utérus, des infections dans la sphère génitale peuvent modifier la glaire cervicale).

L'examen le plus souvent pratiqué est le test de Hühner. Ce test, encore appelé "test post-coïtal", consiste à prélever environ 8 heures après un rapport sexuel un peu de glaire cervicale, de l'examiner, de compter le nombres de spermatozoïdes présents ainsi que leur mobilité.

Une glaire de mauvaise qualité peut être traitée par traitement à base d'oestrogènes ou par traitement homéopathique (voir notre article sur l'homéopathie pendant les essais).


L'observation de la glaire cervicale pour déterminer la période d'ovulation

Depuis longtemps, les femmes examinent leur glaire cervicale afin de déterminer leur période féconde, notamment si elles utilisent la méthode Billings (méthode de contrôle des naissances).

Bien sûr, on peut également l'observer pour mettre toutes les chances de notre côté afin de tomber enceinte. Pour ce faire, vous pouvez observer votre glaire tout au long du cycle et noter les résultats sur votre courbe de température si vous en faites une.

L'observation de la température et de la glaire vous permettra de préciser a priori (par l'examen de la glaire) et a postériori (par l'examen de la courbe de température) votre période ovulatoire pour les prochains cycles.

Comment procéder ?

Vous avez deux façons de procéder, selon votre ressenti et selon aussi l'abondance de la glaire.

Le matin, après avoir uriné, vous pouvez :
- passer un papier sur la vulve, d'avant en arrière, si la glaire est abondante ;
- introduire deux doigts propres dans le vagin pour prélever un peu de glaire cervicale.

Il vous faudra noter sa consistance (épaisse, filante, mousseuse...),
son aspect (perte blanche épaisse ou semblable à du blanc d'oeuf cru etc...),
si elle s'étire entre les doigts ou non...

Soyez la plus précise possible dans vos observations et dans vos notes, surtout si vous devez en faire le compte-rendu à votre gynécologue, n'ayez pas peur de faire dans le naturel, nous ne sommes pas médecins et n'avons pas les mots pour décrire précisément ce que nous voyons mais une description fine avec vos propres mots aidera beaucoup le gynécologue à savoir ce qu'il en est exactement.

Que peut-on observer selon les moments du cycle ?

Les premiers jours du cycle correspondent aux jours des règles, vous ne pourrez donc pas observer la glaire cervicale.

Dans les jours qui vont suivre, la glaire cervicale fera son apparition, la production de glaire augmentant avec l'augmentation du taux d'oestrogènes. La glaire est alors épaisse, on ne peut pas l'étirer entre deux doigts. Au niveau du vagin, la sensation d'humidité augmente au fil des jours.

Changement de cap ensuite, deux jours avant l'ovulation. Vous vous sentez franchement mouillée au niveau du vagin, la glaire ressemble à du blanc d'oeuf cru, elle étire facilement sur quelques centimètres entre vos doigts, il est temps de songer aux travaux pratiques (TP) pour mettre Bébé en route! Vous êtes en pleine période fertile qui, dépendant des femmes, dure de deux à quatre jours.

Dans les jours suivants, la glaire diminue jusqu'à disparation au moment prévu des règles. Vous pouvez constater des secrétions, mais ce sera de simples pertes vaginales.

Si vous n'observez pas votre glaire, pas de panique pour autant! Sans doute reste-elle plus au fond de votre vagin. De toute manière, seul un gynécologue pourra vous indiquer s'il y a souci, ne paniquez pas Idem pour l'abondance de la glaire, ce n'est pas la quantité qui compte mais la qualité de la glaire !

_________________
puppyUlie
Revenir en haut Aller en bas
http://ulierando.wordpress.com/
Ulie
Admin
Admin


Messages : 543
Date d'inscription : 06/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal, Québec, Canada

MessageSujet: Re: L'observation des Glaires Cervicales   Dim 23 Aoû 2009, 12:07 am

Aussi appelée Méthode de Billings, l'observation des glaires cervicales est une technique employée par plusieurs femmes
afin de connaitre ou de mieux identifier leur période fertile dans le cycle menstruel.

Même si au départ, cette technique était principalement utilisée comme ''méthode de contraception''.

Cette méthode consiste principalement en l’observation de la glaire cervicale (pertes vaginales) qui change de texture, d’apparence, de couleur, de quantité, d’élasticité et de sensation selon les périodes fertiles et infertiles.

En période fertile, la glaire est glissante, de plus en plus transparente, filante et s’étire. La femme se sent mouillée.

En période infertile, la glaire est opaque, pâteuse, ne s’étire pas ou est complètement absente.



Pour en savoir plus sur cette méthode, consulter le site Billings Life au www.woomb.org/bom/index_fr.html

_________________
puppyUlie
Revenir en haut Aller en bas
http://ulierando.wordpress.com/
Guest
Invité



MessageSujet: Re: L'observation des Glaires Cervicales   Dim 23 Aoû 2009, 7:19 am

La photo lol. Mais super comme info merci!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'observation des Glaires Cervicales   Aujourd'hui à 11:23 am

Revenir en haut Aller en bas
 
L'observation des Glaires Cervicales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question par tres glamour sur les glaires cervicales.
» méthode des temperatures/observation des glaires??
» des gouttes de sang marrons
» Ligature des trompes glaire noires
» possibilité stage d'observation?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Essayeuses Québécoises :: Les Essayeuses :: Trucs et astuces pour la fertilité :: Les Glaires Cervicales-
Sauter vers: